Le Jeu du Roi/Reine | Les rêves selon Jung
1160
single,single-post,postid-1160,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,

Les rêves selon Jung

Les rêves selon Jung

Posted by Dominique Vincent in Non classé 05 Jul 2015
On peut difficilement penser,
quand on s’est fait une idée de la variabilité infinie des rêves,
qu’il puisse jamais exister dans ce domaine une méthode,
c’est-à-dire une marche à suivre, techniquement prescrite,
capable de conduire à un résultat infaillible.
Le mieux que l’on puisse faire est de traiter le rêve
comme un objet totalement inconnu:
on l’examine sous toutes ses faces,
on le prend en quelque sorte en main et on le soupèse,
on le porte avec soi, on laisse courir son imagination,
on le confie à d’autres personnes.
Les primitifs racontent toujours les rêves qui les ont impressionnés,
si possible devant la tribu rassemblée ;
cet usage était encore accrédité à la fin de l’antiquité,
tous les anciens accordant au rêve une signification auguste.
.
Ce n’est pas tant la connaissance de la vérité qui nous est nécessaire, 
c’est la découverte de la voie intérieure 
qui nous permettra d’en faire l’expérience.
.
Peu importe ce que le monde pense de l’expérience religieuse;
celui qui l’a faite possède l’immense trésor d’une chose qui,
 pour lui, est devenue une source de vie, de signification et de beauté
qui a donné une nouvelle splendeur au monde et à l’humanité.
Il a la foi et la paix.
Quel est le critère qui permettrait de dire
qu’une telle vie n’est pas légitime,
qu’une telle expérience n’est pas valable,
et qu’une telle foi n’est qu’une simple illusion ?
Y a-t-il en fait une meilleure vérité sur les choses ultimes
que celle qui nous aide à vivre ?
Parmi tous mes patients qui ont dépassé le midi de la vie, 
c’est-à-dire qui sont âgés de plus de trente-cinq ans, 
il n’y en a pas un dont le problème définitif ne soit celui de l’attitude religieuse
Oui, chacun souffre en fin de compte d’avoir perdu 
ce que les religions vivantes ont donné de tout temps à leurs croyants, 
et aucun n’est véritablement guéri 
tant qu’il n’a pas retrouvé une attitude religieuse, 
ce qui n’a évidemment rien à voir 
avec une confession ou l’appartenance à une Eglise.
.
Citations de C-G Jung

Publier un commentaire