Le Jeu du Roi/Reine | Le Jeu du Roi - Le corps humain
Sa structure anatomique, toutes ses parties avec leurs fonctions spécifiques sont autant des réalités physiologiques, énergétiques que psychologiques.
Jeu du Roi, corps, corps humain, physiologie, psychologie, énergie, formation, management, leadership, team building, entreprise, coaching, cohérence cardiaque, développement personnel, pouvoir, association, famille
133
page-template-default,page,page-id-133,ajax_fade,page_not_loaded,

Le corps humain

Au cœur du processus du Jeu du Roi, le corps humain se révèle comme l’archétype fondamental. Il est le microcosme à l’intérieur duquel se retrouve et se joue tout l’univers. Sa structure anatomique, toutes ses parties avec leurs fonctions spécifiques sont autant des réalités physiologiques, énergétiques que psychologiques.

Ce corps émerge peu à peu de la vie animale, ramper, marcher à quatre pattes, puis se mettre debout, l’homo erectus. Le corps, cette merveille qui tant de fois se retrouve abusé, écartelé, explosé, empoisonné, irradié… Ce corps si fragile, si tendre, ce corps de caresse, de plaisir, d’amour, d’extase, de lumière… Ce corps à habiter, à exercer, à rassembler, à soigner, à accomplir avec toute la bienveillance, le courage et la compassion dont nous sommes capables. Le premier apprentissage du Jeu du Roi consiste à écouter attentivement tous les messages sensoriels, à intégrer ses éléments, à lui permettre d’être animé d’émotions, à découvrir ses dimensions physiques, énergétiques et spirituelles, à l’expérimenter dans les dimensions horizontale et verticale qui fusionnent au centre du cœur, à se laisser étonner et à faire confiance à tout ce qui se manifeste en lui.

Dans les traditions occidentales et orientales, le corps est considéré comme un microcosme où se joue le drame de l’univers tout entier. Il est le lieu de tous les mystères et de toutes les transformations. L’intégrer est synonyme de s’intégrer. C’est l’individuation selon Jung ou la réalisation du Soi. « L’individuation est le processus de création et de distinction de l’individu. Dans le contexte de la psychologie analytique, il se rapporte à la réalisation du Soi par la prise en compte progressive des éléments contradictoires et conflictuels qui forment la « totalité » psychique, consciente et inconsciente, du sujet. » (Wikipédia article Individuation) C’est exactement le processus du Jeu du Roi.

La posture royale interne est directement proportionnelle à une conscience et à une mise en équilibre du corps. Il y a l’équilibre entre le bas et le haut du corps, les deux pieds bien ancrés et le trône bien solide, la colonne vertébrale qui s’aligne en rapport avec la force de gravité sur un bassin stable. Il y a l’équilibre entre la réceptivité sensorielle et émotionnelle du devant du corps et la puissance des muscles du dos qui permettent de garder la tête droite et le regard lucide, prêt à la prise de décision et à l’action. Il y a tous les équilibres entre alignement et fluidité, entre présence à l’intérieur et présence à l’environnement, et bien sûr entre le cerveau droit et le cerveau gauche, l’intellect et l’intuition, le cœur et la raison.

Corps-Vinci

Le corps selon Léonard de Vinci

LES ARCHETYPES » Le corps humain | Le Roi/Reine | Le Compagnon-Bâtisseur | Le Guerrier | Le Sage | L’Artiste-Amoureux | L’Inconnu